06/09/2010

Wawrinka: après l'exploit...

060023_SHX020_11e6a070.jpg

Franchement dit, il est rare que la Suisse entière reste éveillée pour suivre Stanislas Wawrinka. Malgré son magnifique revers et son abnégation, le Vaudois reste tapi dans l’ombre de Roger Federer. Logique, quand on connaît la carrière du Bâlois. Illogique, quand on sait que «Stan» a été 9e mondial en 2008. Bref. Passé ce constat, les fans du numéro 2 helvétique attendent toujours un exploit de l’élu de leur cœur sur le front des tournois estampillés «Grand Chelem». Entendez par là une participation aux, qu’il n’a pas encore réussi à aller chercher depuis 2003.

La victoire de hier soir contre Andy Murray ne le propulse certes «que» en huitièmes de finale de l’US Open, mais elle laisse augurer un avenir enchanteur. Très concerné par son match, jamais sorti de la rencontre malgré une fin de premier set ratée et un pépin à une cuisse plus tard, Wawrinka a rsigné une partition quasi parfaite. «C’est forcément la plus belle victoire de ma carrière», a-t-il souligné au sortir de la douche. Obligé de réaliser un gros match, le Vaudois ne tient pas à se laisser griser. «Ce succès m’apporte de la confiance, mais je dois rester concentré», relevait-il.

Bien que l’on ne soit pas encore en mesure de tirer un premier bilan de sa collaboration avec son nouvel entraîneur Peter Lundgren, force est de reconnaître que les premiers pas entre les deux hommes sont encourageants. Reste à savoir comment ils vont aborder le huitième de finale face au «local» Sam Querrey, sous pression car il doit sauver l’honneur «US». «Ce ne sera pas facile, mais c’est un quatrième tour raisonnable», souriait le mentor suédois. «Je peux espérer gagner si j’évolue au même niveau que contre Murray», enchaînait Wawrinka. Il serait en effet trop dommage de galvauder la belle performance d’hier soir face à un Querrey qui a du talent, certes, mais tout de même pas le potentiel d’un «Stan».

Les commentaires sont fermés.