23/11/2010

La peste Shaqiri

Il va sincèrement falloir qu’il se calme, Xherdan Shaqiri! S’il y a un joueur suisse qui a «choppé» le melon depuis six mois, c’est bien le milieu de terrain du FC Bâle. Propulsé international A avant même d’avoir dix-huit ans et demi, puis convoqué pour la Coupe du monde à pas encore dix-neuf printemps, le lutin du FC Bâle a du talent, bien sûr, mais il doit à présent remettre les pieds sur terre. Sans quoi sa carrière ne restera qu’un feu de paille. Et dire qu’il prétendait vouloir garder les pieds sur terre dans les colonnes du journal Sonntag le 17 juillet dernier…!

On pensait pourtant qu’il n’aurait pas si vite la tête dans les étoiles eu égard à sa petite taille, mais c’est tout le contraire qui est en train de se produire. Depuis sa performance magnifique contre le Bayern Munich fin septembre, Shaqiri joue en dilettante, provoque constamment l’adversaire et simule mieux que personne au moindre contact. Les rumeurs de transfert et le fait de se retrouver en «Une» du Blick lui ont-ils fait perdre les pédales?

Détestable dans son attitude samedi soir contre Servette, le Kosovar d’origine a remis ça ce soir contre Cluj.  Touours par terre, posant systématiquement sa main sur l’arbitre, il doit comprendre que ce ne sont pas quelques capes internationales et cinq rencontres de Ligue des champions qui feront de lui une vedette planétaire. Surtout pas sous le maillot rouge à croix blanche.

Non, Shaqiri, pour l’instant, n’est rien dans l’univers du foot européen. Si ce n’est une promesse qui doit encore bosser et a tant de choses à prouver. S’il rappelle parfois Valbuena, tant par sa taille que par son style, le Bâlois n’a certainement pas le même caractère que le Marseillais.

Le jour où un entraîneur ne l’aura pas dans ses petits papiers, on doute qu’il remettra l’ouvrage sur le métier comme l’a fait le Français lorsque Didier Deschamps s’est installé sur la Canebière et semblait l’avoir cloué au pilori. Aujourd’hui, Valbuena a quasiment qualifié à lui tout seul l’OM pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Dans deux semaines à Munich, Shaqiri le teigneux fera-t-il pareil avec son FCB? La victoire de la Roma sur les Bavarois complique la donne et le caractère de l’international suisse n’est pas une assurance…

Commentaires

le kosovar d'origine.... Quand ça n'arrange pas il est kosovar et quand il arrange il EST SUISSE pfffff hypocrisie quand tu nous tiens!!!

Écrit par : dse | 03/12/2010

@ dse.

Je trouve aberrant votre commentaire, mais je vais le laisser en ligne.

Sous-entendre que mes propos puisse être teintés de racisme primaire me heurte.

Écrit par : Arnaud Cerutti | 03/12/2010

Les commentaires sont fermés.