09/12/2010

Mais qui sera l'homme de l'année?

85978534.JPG

 

 

Le grand raout est agendé à samedi soir, dans les aseptisés studios de SF1. En direct sur les trois grandes chaînes nationales, le public aura l’honneur de découvrir le nom des sportifs suisses de l’année 2010. L’homme, la femme, l’équipe, le sportif handicapé, la révélation et l’entraîneur de l’exercice seront nommés.

La question principale tourne d’abord au-dessus du «mâle» qui sautera sur le trophée, une année après que Didier Cuche eut «mouché» Roger Federer de quelques minimes voix. Cette année, le Neuchâtelois fait bel et bien partie des candidats, mais son absence de médaille olympique ne devrait pas lui permettre de signer un doublé.

A dire vrai, cinq hommes se dégagent: Simon Ammann, Fabian Cancellara, Dario Cologna, Didier Défago et Carlo Janka. Le premier cité, double champion olympique, vainqueur du général de la Coupe du monde ainsi que du Mondial de vol à skis a tout pour l’emporter. Malheureusement, les magnifiques récompenses susmentionnées ont été glanées en début d’année. Et, dans l’esprit des gens, cela date peut-être un peu. Comme pour Cologna ou Défago, mais le Valaisan a le redoutable honneur d’avoir arraché l’or olympique dans une discipline majeure, la descente.

Cancellara, le turbo du vélo, et Janka, le «Iceman» qui réchauffe les foyers helvétiques par ses exploits, peuvent également être de sacrés clients. Ammann, pourtant, le mériterait. Comme en 2002, année où il avait déjà flambé aux JO.

Reste que ces fameux «Credit Suisse Sports Awards» font parfois tourner en bourrique le spectateur. On se souvient notamment de la nomination scandaleuse de Thomas Lüthi en 2005. Certes, le motocycliste bernois avait été couronné champion du monde, mais c’était en 125 cm3, et, face à lui, Roger Federer avait quasiment tout gagné!

Chez les femmes, il paraît plus compliqué de sortir un nom. Aucune d’entre elles, au niveau suisse, n’a véritablement illuminé le monde. La gymnaste Ariella Kaeslin (déjà lauréate en 2008 et 2009), la coureuse d’orientation Simone Niggli et la triathlète Nicola Spirig sont toutefois en ballotage favorable.

L’équipe de l’année devrait être celles des footballeurs M17 ans champions du monde (même si c’était en… 2009). Enfin, Jean-Marc Berset (sportif handicapé, Nino Niederreiter (révélation) et Dany Ryser (entraîneur) sont favoris dans leur catégorie respective.

Les commentaires sont fermés.