15/12/2010

Football espagnol, dopage et poule aux oeufs d'or

C’est bien connu: on ne prête qu’aux riches. Le monde sportif en sait quelque chose, lui qui accable de tous les maux les athlètes moins médiatiques mais laisse en paix les stars. On n’abat pas si facilement que cela la poule aux œufs d’or, fût-elle gravement intoxiquée.

Le football poursuit donc son bonhomme de chemin sous les sunlights, même s’il faudra bien qu’un jour la vérité éclate. Les récentes révélations du Docteur Eufemanio Fuentes («Si je dis tout ce que je sais, on pourra retirer l’Euro 2008 et la Coupe du monde 2010 à l’Espagne») ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. Il n’y a pas de fumée sans feu, dit-on. Mais d’aucuns continueront à faire la… sourde oreille aux déclarations fracassantes du maître d’œuvre de l’Affaire Puerto.

Pourtant, en 2006 déjà, le médecin espagnol s’était fendu de premières phrases mettant le feu aux poudres et laissant à penser que le système de dopage mis en place ne concernait pas uniquement les cyclistes de son pays.

A l’époque, la FIFA avait fermé les yeux. Les œillères ont encore épaissi depuis. Comme sur les scandales liés à la corruption (plus que) présumée de ses membres. Il y a quatre ans, des menaces de mort avaient empêché Fuentes d’aller plus loin dans ses confessions. Le football est une telle machine que le prendre à contrepied est devenu impossible. Sous peine d’y laisser sa peau.

Dans la basse-cour sportive, dirigée par de vieux coqs déplumés, la poule aux œufs d’or est chouchoutée, ultraprotégée. Il n’y a guère que l’ultraprovocateur mais génialissime Maradona qui ait été mis sous l’éteignoir, dribblé qu’il fut par une Fédération internationale qui ne goûta pas son retour au premier plan.

Aujourd’hui, les aseptisés Iniesta, Xavi et consorts, placés au cœur de la polémique par le Docteur Fuentes, sont bien trop polis pour être cloués au pilori. Reste que leur entraîneur au Barça, Josep Guardiola, a beau être porté aux nues, il fut positif à la nandrolone en 2001, alors qu’il portait le maillot de Brescia.

Alors, amis espagnols, si Fuentes a raison, gare au retour de bâton!

Commentaires

100% d'accord avec toi...

Faudrait la même reflexion dans le format papier de la tdg :)

C'est les médias qui ont le pouvoir. personne d'autre.

Écrit par : Ibedridus | 15/12/2010

Bonjour,

Merci pour votre article ! Il faut parler de ce problème le plus possible ! Je vous conseille vivement le livre "Dopage dans le football" la loi du silence de Jean-Pierre De Mondenard

Il faut absolument parler de ce problème !!

Écrit par : contreledopage | 16/12/2010

C'est un sujet très intéressant, certes, mais je me demande comment on peut si facilement faire le pont entre le cyclisme et le football.

Quand bien même les footballeurs espgnols ce seraient doppés (comme 99,9% des sportifs de haut niveau cela dit en passant), ce ne sont pas les produits doppant qui font la précison des passes, ce ne sont pas les produits doppant qui améliore la vision de jeu , ce ne sont pas les produits doppant qui font la cohésion de l'équipe, ce ne sont pas les produits doppant qui font que le ballon colle au pied comme un aimant, ce ne sont pas les produits doppant qui font la magie du football espagnol. Je pourrai continuer longtemp.

Maintenant je vous repose la même question : comment on peut faire le lien entre un sport ou la force et la condition physique représente 99% de la réussite, et un sport ou le talent représente 85% de la réussite....

S'il vous plaît une petite once en plus d'objectivité, et une petite once en moin de jalousie....

Écrit par : Nicolas | 16/12/2010

Mais bien sur que les footballeurs sont dopés...pour qui on nous prend??? Nicolas vous n'avez jamais joué a un haut niveau ca se voit dans votre discours...arrivé a un certain niveau il est nécessaire d'avoir une bonne condition physique la tactique et la vision de jeu ne fait pas tout...meme pour des petits espagnols surdoués...pour jouer comme ils le font, l'équipe doit etre en mouvement, chq joueur, pendant 90 minutes, tous les 3 jours...;hahahah pour qui on nous prend le foot est le sport le plus corrompu mais il rapporte tellement d'argent...pourquoi croyez vous qu'on ne passe pas a l'arbitrage vidéo...allez demander a blatter, platini et autres...c'est qu'une question d'argent

Écrit par : Lyonnais du 69 (le vrai) | 16/12/2010

@ Lyonnais

Je me suis certainement mal exprimé. Je suis bien conscient que les joueurs de foot prennent des produits pour améliorer leurs conditions physique. C'est juste que pour l'instant on s'acharne sur l'équipe d'espagne alors que TOUTES les équipes sont concernées. J'ai quand même préciser que 99.9% des athlètes de haut niveaux se dopent.

Je ne suis pas une autruche et je me rend bien compte que le foot représente des intérêts énorme. Cependant, c'est faire preuve d'une grande hypocrisie que de remettre en question les deux titres récemment acquis par les espagnols.

Bottom line: si tout le monde est persuadé que les espagnols se dopent, quid des autres équipes ? sont elles clean ? Je ne le pense pas...

L'arbitrage vidéo c'est un autre débat. Je suis personellement pour, mais à certaines conditions.

Écrit par : Nicolas | 17/12/2010

Pour info je vous conseille vivement de lire "Dopage dans le football" la loi du silence de Jean-Pierre De Mondenard

C'est une vrai bombe !! Je ne comprends même pas comment on en parle pas plus !!

Je vous assure le dopage est partout et pas une équipe est épargnée !

Écrit par : contreledopage | 17/12/2010

Les commentaires sont fermés.