13/01/2011

Vous êtes trentenaire? Au revoir!

041233_MUN813_86e706f.jpg

Les temps sont durs pour qui a les articulations qui grincent. A trente ans déjà, certains athlètes se retrouvent sous la guillotine de leurs employeurs car leur passeport date des années 70. Un tort dans le milieu sportif, où les marques du vieillissement ne se corrigent pas avec une pointe d’Oil of olaz. D’un côté il y a Julien Lizeroux, le skieur français, qui doit tirer un trait sur le slalom de Wengen car ses genoux sont en compote et, de l’autre, il y a les footballeurs, dont les performances s’essoufflent.

En cette période de mercato hivernal, aussi triste est-il vu le peu de mouvements aperçus, le statut de plusieurs trentenaires est remis en question. Pêle-mêle, les noms de Mauro Camoranesi, Sidney Govou et autre Mark van Bommel risquent de valser. La raison? Leur club ne compte plus vraiment sur eux.

Pourtant accueilli comme une véritable star à Stuttgart, l’Italien – champion du monde en 2006 – n’a pas tenu six mois en Bundesliga. Le club souabe n’en peut plus de ses performances en dessous de tout. En sept apparitions, Camoranesi n’a marqué les esprits que par la grâce d’un carton rouge. Un bilan désastreux pour qui était encore aligné lors de la dernière Coupe du monde! «Si Mauro trouve une équipe, on pourra évoquer sans problème la question d’un transfert», a souri Fredi Bobic, le directeur général du VfB.

Toujours en Allemagne, Mark van Bommel ne sait pas si son avenir au Bayern Munich se dessinera encore lors de la deuxième partie de la saison. Le milieu de terrain batave, dont le contrat court jusqu’en juin prochain, pourrait déserter la Bavière avant même la fin de l’hiver. Plus vraiment en odeur de sainteté auprès de son compatriote Louis van Gaal, l’ancien joueur du Barça pourrait se lancer un dernier défi. L’engagement récent de Luiz Gustavo à Munich le pousse vers la sortie. A 33 ans et après avoir évolué en Eredivise, en Liga et en Bundesliga, «MvB» rêve d’un contrat en Premiership anglaise ou en Serie italienne. D’un côté, Stocke City et West Bromwich Albion auraient manifesté un petit intérêt. De l’autre, l’AC Milan, jamais à court de vétérans, et la Genoa seraient à l’affût. «En tout cas, mon portable reste allumé», a fait savoir le Néerlandais.

Plus à l’Est, il en est un dont le numéro de mobile est connu de tous, c’est Sidney Govou. En moins de six mois en Grèce, l’ex-Lyonnais s’est mis tout Athènes à dos. Au Panathinaïkos, plus personne n’ignore ses frasques nocturnes. Et, surtout, plus personne ne veut le voir sur le terrain. Même s’il jure vouloir faire son trou chez les champions hellènes, l’ancien international français ne devrait plus y faire de vieux os.

Moralité: vous êtes trentenaire? Au revoir!

Les commentaires sont fermés.