24/02/2011

Adieu la Suisse!

C’est un véritable soulagement qui doit habiter l’Uefa; Bâle et Young Boys ayant été éjectés ce soir de l’Europa League, les coupes européennes peuvent enfin commencer. Adieu l’inexpérience et les erreurs de jeunesse que reproduisent chaque année les représentants de Super League! Le printemps se réveillera sans ses cancres européens venant de Suisse. Ouf!

Absente des débats, l’Helvétie du foot confirme ainsi son incapacité à se transcender pour les grands événements. Après les tourments que vit l’équipe nationale – au bord de gouffre en éliminatoires de l’Euro 2012 - voici donc une illustration supplémentaire des limites qui habitent les footballeurs de nos contrées.

Si le FCB et YB ont pris la porte, c’est à cause de leurs soucis défensifs. A chaque fois qu’une formation suisse se présente sur l’échiquier européen, elle prend un bouillon de la même manière: erreurs de placement, fautes de marquage et consorts constituent son lot quotidien. Et, chaque fin d’hiver, l’indice UEFA du foot rouge à croix blanche ne cesse de s’effriter.

Un jour, peut-être, l’un de nos représentants s’en ira au-delà du mois de février sur la scène européenne. Et il faudra savourer l’exploit, car il ne se représentera pas de sitôt. Au rythme où vont les choses…

Commentaires

J'étais en train d'écrire le même article sur les cancres de l'Hôtel de Ville: une équipe qui n'est pas gagnante mais majoritaire et vante à chaque journaliste les merveilles d'un bilan, franchement et sans aucune détestation, misérable. Et cela dure. Pire que les ennuis de la police, la crise du logement, l'absence de places de crèches diversifiées, les hôtels vides le week-end, la ville morte le soir, le braquage quotidien, il y a l'autosatisfaction. Finalement on s'habitue... dommage. Pire aussi que les tensions gauche droite, il y a ce manque d'ambition, cette absence d'envie de faire gagner Genève. Le sport, un bel exemple pour les politiciens!

Écrit par : Florence Kraft-babel | 25/02/2011

D’accord sur l’exemple du sport mais pas sur le reste du constat. D’autant qu’en sport comme en politique, il faut un moral de vainqueur et une véritable confiance en soit pour arriver à ses fins.
Et ce n’est pas en ressassant sans cesse tout ce qui ne fonctionne pas comme on l’aimerait qu’on adopte une attitude positive de gagnants…
Et si on voyait la bouteille à moitié pleine plutôt qu’à moitié vide pour changer ?

Ceci dit, pour revenir à l’essentiel (le foot !!), quitte à nous faire éliminer (voir même ridiculiser comme semble l’affirmer l’article ci-dessus) autant que cela soit des ex-juniors suisses ou immigrés qui soient sur le terrain plutôt que des mercenaires de troisième catégorie, non ?

Vincent Strohbach - Candidat vert-libéral en ville de Genève - Liste no 7

Écrit par : Vincent Strohbach | 25/02/2011

Ahla Suisse qui avait voté pour la présidence de kadhafi au poste de représentation internationale des droits de l'homme juste avant qu'il retire 527 milliards de $ de nos banques !

Vous savez cette affaire ou nous avions fait arrêter le fils !

Écrit par : Corto | 25/02/2011

Les commentaires sont fermés.