30/04/2013

Les "Pinocchio" de la DGM

web_kuenzler--469x239.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tiens, on a eu droit à un nouveau mensonge, un de plus, de la part de la Direction générale de la mobilité (DGM)…

Hier sur le site Internet de la Tribune de Genève, son directeur Gérard Widmer affirmait que la circulation était devenue fluide à l’angle rue de l’Ecole-de-Médecine, boulevard Carl-Vogt: «Cela fait plusieurs jours qu'il n'y a plus de bouchons, disait-il. Il y a eu une surcharge de trafic sur le bd Carl-Vogt au niveau d'Uni Mail, les premiers jours, mais maintenant tout va bien, notamment en termes de report de trafic sur le pont de Saint Georges et sur les Acacias».

Sacré Pinocchio!

Il se trouve en effet que rien n’a changé sur cette artère, bien au contraire. Ce matin encore, il fallait près d’un quart d’heure pour s’en extirper. Ce quartier est devenu invivable, infranchissable. Tout le monde s’en plaint mais Künzler et ses sbires rient sous cape. C’est une véritable hérésie. Et là, oui là, le citoyen est vraiment pris pour un c…

A dire vrai, si la DGM a cru apercevoir un mieux, c’est tout simplement car lundi matin, les feux de signalisation ne fonctionnaient pas. Or, privé qu’il est des voyants lumineux, l’automobiliste se comporte paradoxalement bien mieux que d’ordinaire. Enfin, et si ledit quartier a légèrement été «débouchonné» en début de semaine dernière, il ne l’a dû qu’au fait que le beau temps avait permis à quelques-uns d’enfourcher leur vélo. Mais, pour le reste, l’heure est venue de remettre les choses dans le bon sens.

Et, évidemment, de se réserver le droit au vote sanction l’automne prochain…

 

Commentaires

Dimanche dernier, Tour de Romandie oblige, j'ai été contraint de passer par la rue de l’Ecole-de-Médecine, le Boulevard Carl-Vogt pour tenter de rejoindre la Jonction. Un parcours inhabituel pour moi. Entre le chantier du Musée d'Ethnographie et les nouveaux sens interdits, un véritable parcours du combattant. J'ai pesté et râlé sec. Je pense que Madame Künzler a certainement entendu ses oreilles siffler à cette occasion ...
Cet automne, "Le train sifflera trois fois" : Terminus !

Normalement j'emprunte les transports publics, mais ce n'est pas toujours possible, et c'est alors que l'on se vraiment compte de l'enfer de ce que d'aucuns appellent encore "la mobilité" à Genève.

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 30/04/2013

Madame Kunzler a pris le vilain pli de Cramer, faire des diversions pour concentrer l'attaque sur ce qui les intéressent, quitte au dépens des libertés consacrées par notre constitution.

Ces verts-là sont de la racaille intellectuelle qui ne vaut pas mieux que d'autres. Il n'y a rien de plus honteux pour un élu, en démocratie, que d'aller contre la volonté réelle du peuple et sa constitution.

Ici la manœuvre est en fait, comme son mentor, assez simple.

On organise les congestions, on pose des appareils de mesure là où on a bien perturbé le trafic et et on s'appuie sur les relevés pour prétendre que les taux de pollution sont hors des normes, alors que c'est le résultat d'une orchestration! et on opère au restrictions. C'est de la pure escroquerie intellectuelle. A vomir des gens pareil.

Mais les vrais responsables de ce désastre sont les libéraux qui, à l'initiative de l'ex conseiller d'Etat Muller, ont cédé la gestion du trafic aux verts pour se garder la gestion des moyens d'information le tristement célèbre DCTI!
Résultat on a découplé la gestion du trafic de ceux qui en ont la surveillance, soit les flics. Mais comme Rochat ne voit pas passer les puks, elle a glissé là dessus comme sur le reste d'ailleurs!

Vivement cet automne que ces dames (Ro/Ku) subissent les mêmes sanctions que Varonne et les PLR de Neuchâtel, la porte!

Il est très très regrettable que des partis mettent en avant des femmes incompétentes pour boucher des trous et leurrent les citoyens. Il y a suffisamment de femmes ultra valables à Genève pour s'éviter de telles catastrophes.

Écrit par : geopolis | 30/04/2013

Tout à fait d'acord avec vous leur arrogance est sans limites. jamais aucune excuse envers le peuple, rien... Ils croient que le peuple est à leur service alors que ce devrait être le contraire...

Écrit par : quidam | 30/04/2013

La DGM c'est la nuisance érigée en politique d'Etat.

Écrit par : mauro poggia | 30/04/2013

Les commentaires sont fermés.