25/04/2012

Courbis, le gros coup de Constantin?

rolland-courbis.jpg

Rolland Courbis qui débarque sur le banc du FC Sion; en matière de football, ce serait, si elle venait à être confirmée par la direction du club, la nouvelle du jour. A en croire certains commentaires aperçus çà et là, ça jase déjà. Et pas que dans le Valais!

Reste que, si cela se concrétise, Christian Constantin aura de nouveau sorti un lapin de son chapeau. Mieux, en engageant le Marseillais, c'est un gros poisson qui débarquerait à Tourbillon. Gare aux remous, nous dit-on. Gare à la réussite, aussi! Même si l'on ignore combien de temps le technicien français pourrait rester sous les couleurs du FCS, on se réjouit déjà de l'apercevoir au bord des terrains.

Et pas seulement, car Rolland - avec deux «L» - n'a, au rayon gouaille, rien à voir avec celle de son président. Ce sera un régal pour les médias, peut-être même pour ses joueurs à l'heure de la théorie. D'aucuns répondront que, avec «Tintin», ça pourrait faire des étincelles, mais pour le bien d'un club qui ne sera pas européen la saison prochaine.

Quelque peu mis à l'écart sur la scène française en raison de son franc-parler et de certaines affaires, Courbis, 59 ans en août, amènerait à coup sûr un peu de fraîcheur en Super League. Cela nous changerait de l'image policée que promenaient un certain Joao Carlos Pereira ou son homologue de GC Ciriaco Sforza.

Le challenge sédunois serait en tout cas à la hauteur du personnage qu'est «Roro de Marseille». Bien qu'il n'ait jamais été champion de France, l'ancien coach de l'OM a plus ou moins réussi partout où il est passé.

D'ailleurs, notons que c'est lui qui a fait remonter Montpellier en Ligue 2 il y a trois ans. Aujourd'hui, le club de Loulou Nicollin est aux portes d'un titre national. Qu'il devrait, un tout petit peu, à un Courbis qui semble prêt à s'attaquer à la montagne FC Bâle.