06/12/2010

La Suisse peut avoir des regrets

052129_XDMV150_4136fc44.jpg

Un premier sentiment s’est emparé de nous au terme de la finale de Coupe Davis Serbie-France. A voir la joie des magnifiques Serbes au centre de la Beogradska Arena, on ne pouvait s’empêcher de penser que des Suisses auraient pu être à leur place pour décrocher la première Coupe Davis de leur histoire.

Car, ne nous trompons pas, si Troicki a été superbe hier contre Llodra, Stanislas Wawrinka n’a rien à lui envier sur une saison régulière. Comme Roger Federer n’a strictement rien à envier à Novak Djokovic. Avec le Bâlois et le Vaudois ensemble pour défendre la bannière helvétique, il y aurait véritablement de quoi brasser la salade de fruits dans de l’argent. L’ancien numéro 1 mondial, même s’il a conclu sa saison de fort belle manière, peut se ronger les doigts de ne pas être allé épauler ses camarades au Kazakhstan afin de sauver la tête du tennis rouge à croix blanche.

Relégué dans la Zone Europe/Afrique, le groupe suisse devra maintenant attendre deux ans, au moins, avant de chercher à rejoindre la Serbie dans l’histoire. Que de regrets nous habitent ce matin…