30/05/2012

Federer: alerte ou pas?

301217_ROG144_55e43641.jpg

Ouf, Roger Federer a fini par passer l'épaule. Le voici au troisième tour de Roland-Garros, non sans avoir dû lutter plus que de raison contre le modeste Roumain Adrian Ungur. Tout à l'heure, le Bâlois a donc perdu un set sur la terre battue parisienne. Au tie-break et après avoir lâché deux balles de match de rang certes, mais cette manche égarée sur le bord de la route fait légèrement tache sur son bilan à distance avec Novak Djokovic.

Si, finalement, le plus important est évidemment de se retrouver qualifié pour le 3e tour, il n'en demeure pas moins que des questions se posent au sujet de l'ancien numéro 1 mondial. Plus que son niveau de jeu, c'est surtout autour de ses maux de dos que se concentrent les interrogations. Il se trouve en effet que, physiquement, l'intéressé souffrirait beaucoup plus qu'annoncé. Depuis trois semaines, les lancées seraient parfois terribles.

Cela s'est d'ailleurs vu cet après-midi sur le central de la Porte-d'Auteuil. Les déplacements de «RF» se sont avérés moins aériens que dans un tout récent passé. Son impact sur le jeu était tout relatif. Heureusement que, en face, son adversaire n'était qu'un improbable 92e mondial. Alors, les 30 heures de repos que le Bâlois aura à disposition avant son 16e de finale n'en sera que bienvenu.

Reste encore à savoir si ce match contre Ungur a été une vraie alerte pour Federer. D'aucuns, en 2009, avaient prétendu que sa victoire en 4 sets contre Acasuso était le début de la fin. Une semaine et demie plus tard, le Suisse, héroïque, remportait le tournoi. Nous n'en sommes pas là aujourd'hui, mais c'est tout le mal qu'on lui souhaite.

 

14:54 Publié dans Sports | Tags : federer, roland-garros, ungur | Lien permanent | Commentaires (2)